Obtenir un blond platine sur un brun foncé à la maison ?

Il y a quelques mois maintenant, je suis passée d’un brun très foncé (presque noir), à une sorte de un blond platine. Et je ne suis pas allée voir un seul coiffeur… Alors que tout mon entourage m’avait encouragé à y aller, et de pas essayer de faire ça toute seule. En sachant qu’il fallait plusieurs décolorations (et à haut degré) sur ma couleur naturelle, et qu’une décolo vire très vite au roux ou au jaune pisse ; oui j’avais de grandes chances de foirer mon blond. Petite parenthèse, cet article contient quelques liens affiliés, si vous voulez y accéder il faut désactiver AdBlock juste un instant.

Alors, était-ce le cas ? On le saura qu’à la fin, après avoir TOUT lu n’est-ce pas.

Première étape : s’informer au max en lisant plein d’articles et en regardant plein de vidéos

Avec Internet qui a besoin d’un coiffeur ? J’avais compris qu’il fallait mélanger de la poudre décolorante avec un oxydant allant de 10 à 40 volumes (le volume le plus puissant étant le plus corrosif). Étant donné que mes cheveux sont limite noirs, je me suis dit que le 30 volumes devrait me convenir. Mais évidemment, toute pressée, en allant faire mes courses, il FALLAIT que je mette une boîte de décoloration COLORISTA de L’Oréal à 8€ (à ne pas faire) dans mon panier…

Le kit contient de quoi faire une décoloration sur cheveux bruns pour obtenir un châtain clair. C’était ma toute première décoloration, donc même si je m’étais informée avant, je l’avais très mal appliquée… Je me suis retrouvée avec des sortes de mèches… C’est ce qu’on peut apercevoir dans mon dernier article sur « Le rouge ça rend tout le monde beau ».

Deuxième étape : direction un grossiste de coiffure

Une fois que je me suis rendue compte que j’avais besoin de beaucoup plus que ce kit, je me suis rendue chez un grossiste. À Paris il y a énormément de boutiques grossiste de coiffure. Par exemple, rien que la chaîne La boutique du Coiffeur ça fait déjà pas mal. Mais j’ai préféré me rendre près de Gare du Nord, chez Deramaix SA (au 41 rue de Dunkerke 75010 Paris). La vendeuse était de super bons conseils, et m’a gentiment appliqué le « prix pro » ; c’est-à-dire sans les taxes.

Pot de 500g de poudre décolorante violette : env. 20€ vous pouvez trouver une similaire un peu moins chère ici

Oxydant crème  30 vol 500mL : env. 5€ trouvable ici

Troisième étape : demander de l’aide pour appliquer tout ça et déjaunir

Au début je pensais que j’allais pouvoir gérer toute seule. Mais c’est vraiment compliqué d’appliquer sa décoloration seule, surtout pour l’arrière du crâne. Demander de l’aide à quelqu’un est la meilleure solution. Même si la personne est une « novice » de la coiffure, lui expliquer à peu près comment faire, et montrer quelques vidéos et le tour est joué. Ce sera toujours mieux que de galérer dans la solitude accompagnée de plusieurs miroirs !

Je le précise : mais avec mes cheveux super foncés, il m’a fallu environ 3 voire 4 décoloration (espacées) pour avoir le résultat escompté. C’est à vous de voir, mais il faut bien faire attention car en les abîmant trop et rapidement, les cheveux deviennent perdent toute leur kératine et deviennent très cassants. Si on ne fait pas attention, ils ne tombent pas un à un mais bien TOUS d’un coup (enfin c’est juste pour vous faire peur, mais ils tombent vraiment touffe par touffe…).

Ainsi, une fois les cheveux bien décolorés, ils sont tout jaunes poussin, voire roux pour certaines mèches. Pour y remédier il faut utiliser une patine violette. Eh oui, le violet étant la couleur opposée au jaune/orange sur le cercle chromatique, il s’agit de la couleur qui permet de se débarrasser de ces reflets jaunes indésirables. Pour cela j’ai testé plusieurs solutions, et j’en retiens 2 particulièrement efficaces.

J’ai d’abord utilisé un simple shampoing violet. Le Revlon 45jours qui fait aussi après shampoing. En sortant d’une décoloration les cheveux sont si jaunes que ça ne suffisait pas du tout. Ensuite je me suis (mieux) renseignée, et j’ai craqué sur la patine violette de Dessange pour un « blond californien » trouvable en grande surface. Mais elle n’a pas beaucoup fonctionné : enfin si, mais seulement sur les mèches les plus décolorées. Premier échec.

Par la suite, une amie m’a conseillé une super astuce : faire poser du shampoing violet mais sur cheveux secs ! En effet, lorsque les cheveux sont secs, les écailles sont ouvertes. Donc ils absorbent bien mieux les pigments violets. Pour cela j’ai utilisé le shampoing violet de Dessange (env. 4€). Il est beaucoup plus pigmenté que le Revlon et moins cher aussi. La première utilisation j’ai dû le faire poser environ 10mn et j’ai tout de suite vue une différence. C’est bluffant !

(Oui je n’ai pas un blond uniforme : mais ça ne me dérange pas du tout, je pense même préférer comme ça)

Mais avant d’avoir reçu cette astuce, j’avais cherché côté des Américains et je suis tombée sur le Color charm toner de Wella. Il s’agit donc d’un « tonique » pour les cheveux, auquel on y mélange de l’oxydant à 20 volumes. Super nouvelle : la marque est vendue en France. Mais en réalité seul ce produit reste introuvable en France. Je l’ai donc commandé sur Amazon en provenance de l’étranger. Mais nulles craintes : même avec les frais de port, le produit n’est pas très cher. Comptez environ 6-7€ ! Étant donné que le produit vient de loin, je ne l’ai reçu que 2 semaines après avoir testé l’astuce du shampoing sur cheveux secs. Mais même en ayant cette astuce incroyable, ce toner est encore plus efficace ! Mélangé à de l’oxydant, il est aussi plus puissant, et agressif pour les cheveux.

Ainsi, c’est ce qui m’a permis de pas mal déjaunir mes cheveux ! Cependant, comme dit dans le titre de l’article : je voulais un blond platine. Et avec des reflets froids, limite gris. Donc j’ai opté pour le Color Charm de Wella en teinte T18. C’est la référence dont la plupart des sources internet parlent.

Pour voir son efficacité, je vous invite à regarder des vidéos youtube, où des personnes montrent leur avant-après. C’est très impressionnant.

Quatrième étape : l’entretien et les soins

Après toutes ces étapes : les cheveux ne vivent plus, ils deviennent paille. Littéralement. Et qui que vous soyez, quelque soit la nature de vos cheveux (très costauds ou non), c’est comme ça pour tout le monde. Il faut donc remédier à tout ça. On peut tout de suite penser aux masques et aux huiles. Par contre il faut faire attention à certaines huiles comme celle de coco qui peut jaunir les cheveux… Personnellement j’ai opté pour des masques et l’huile végétale d’avocat.

Concernant les masques j’en ai testé deux : d’abord une miniature du Wella Invigo Color Brillance à 2€ sur ce lien. Il est vraiment super, en quelques minutes il sauve déjà beaucoup de dégâts ; les cheveux en sortent tout doux et hydratés. D’ailleurs il est en ce moment en promo sur le site Beauty Coiffure à 15,39€ juste ici (moins cher qu’en magasin).

Par la suite, à la Boutique du Coiffeur on m’a conseillé ce masque de Schwarzkopf que j’ai payé 21€. Il est trouvable ici à 17€. Ce masque est pas mal du tout, mais j’ai une préférence pour le Wella, qui est plus spécifique pour les cheveux (dé)colorés.

Concernant la coiffure, j’utilise parfois la 3 miracle oil d’Aussie. C’est vrai qu’elle enlève assez bien les petits frizotis, mais elle est bondé de « mauvais » silicones. Et on me l’avait offert, mais je viens de voir son prix et c’est trop cher pour ce que c’est… Dernier détail sur cette huile : elle sent très fort le bubble gum.

J’aime aussi beaucoup utiliser des crèmes pour les cheveux comme la Ultra Doux de Garnier à l’Érable guérisseur. Elle coûte aux alentours de 3€ et est super agréable à utiliser : lorsque les cheveux sont trop secs, elle les rend « confortables ».

En conclusion je pense avoir tout spécifié, si vous avez une remarque à faire, n’hésitez pas ! Je ne suis pas coiffeuse du tout donc si une rectification est à faire c’est avec plaisir. Avez-vous déjà touché à la couleur/nature de vos cheveux ? Partagez votre expérience en commentaire !

N’hésitez pas à découvrir le dernier article mode du blog : Le rouge, ça rend tout le monde beau (3 tenues)

 

Commentaires

  1. Esthelle

    Bonjour.
    Je me suis lancée une seule fois dans ce type d’expérience, mais en faisant des mèches tous les 15 jours. Cela m’a permis de m’habituer et de passer plus naturellement du brun au blond.
    Arrivée au bout, je me suis rendu comte que « ce n’était pas moi ».
    Retour à la case départ…
    Bonne journée.

    1. Auteur
      de l’article
      BetterBeBroke

      Bonjour Esthelle, merci de m’avoir partagé ton expérience ! C’est vrai que c’est une bonne technique d’adaptation. Personnellement je me préfère blonde que brune, mais c’est trop d’entretien avec les racines à refaire, donc retour à la case départ prochain pour moi aussi !
      Bonne journée à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *